jeudi 30 août 2012

Ushuaia, un voyage au bout du monde en Argentine.




Tout se passe bien à Ushuaia, la ville la plus au sud au monde avant l’antarctique,  pour Alexandre BOUILLOT qui a intégré le groupe vitesse coupe du monde de l'équipe de France. Après un accident musculaire qui l'a empêché de remettre les skis courses depuis les Championnats de France, il reprend progressivement et dans la sérénité les gammes du skieur virtuose. Au fin fond de la «fin del mundo» les conditions sont bonnes.
File:Gobernación Provincia de Tierra del Fuego Antártida e Isla del Atlántico Sur.jpg
 
Départ aujourd’hui  pour le chili, avec déjà les premières compétitions en ligne de mire.

jeudi 16 août 2012

Histoire du vieux village de Tignes englouti sous les eaux (article réactualisé le 7 janvier 2015) - Histoire de la construction du barrage de Tignes - Lutte désespérée des Tignards - Vestiges de la construction du barrage de Tignes.

 




 



Le vieux village de Tignes en 1935.
  

 


Descente en ski sur le vieux village de Tignes. Les "Forces Motrices du Rhône" puis "EDF" après la nationalisation d'après guerre ont longuement hésité à l'époque entre noyer Tignes ou noyer Val d'Isère (le barrage aurait été au niveau du verrou de la Daille) l'étude des roches fut déterminante dans le choix de Tignes pour la construction du barrage...


Légende : "Ici la vallée se resserre tellement que les rocs semblent se toucher. L'endroit idéal pour la construction d'un barrage qui doit engloutir sous 235 millons de mètres cubes d'eau , Tignes, chef lieu, ainsi que différents hameaux comme Ronnaz, Villarstrassiaz, L'Illaz, La Chaudane ou le Grand Prè." Le villaret-du-Nial, Le Villaret-des-Brévières,  le Franchet, la Reculaz et les Boisses seront épargnées.
 
  L'impact de la noyade.

 Légende: Avant la construction du barrage il faut construire de nouvelles routes, construire des cités ouvrières, creuser des kilomètres de galeries souterraines et aménager un téléphérique capable d'acheminer le ciment au pied de l'ouvrage. Une cinquantaine d'ingénieurs et 5 000 ouvriers œuvrent sur ce dangereux chantier. En 5 ans 30 d'entre eux y trouvent la mort.
 
 Conduites forcées qui alimentent le barrage de Tignes avec les principales usines de production d'électricité.




tirées du livre de José Reymond : "Tignes, mon village englouti" : Le village du vieux Tignes et la construction du barrage en arrière-plan.
 Un chantier colossale !
 
 Une ancienne carte postale non datée, mais A noter les câbles (transport des matériaux)
 Les transport de matériaux de la carrière du bois de la laye.

 Les éclairages de nuit pour faire avancer les travaux plus vite.




Que peuvent faire 473 Tignards contre l'Etat ? Résignés, ils procèdent à l'évacuation de leur église sous la surveillance des CRS et assistent à la dernière messe célébrée par l'abbé Pelissier, le Dimanche 13 avril 1952, jour de Pâques.
 
 Le monument aux morts est surmonté d'un coq qui chante la victoire des deux guerres et la mémoire des héros de Tignes. Sous l'oeil des CRS, on procède au démontage du monument et les reproches fusent de toutes parts. Un Tignard s'indigne:"vous devriez avoir honte en tant que francais ; on a plus de ménagement pour les bandits que pour nous ; allez plutôt lire sur le monument aux morts les noms de tous nos hommes qui ont donné leur sang pour cette terre d'ou vous nous chassez aujourd'hui !"


 Après un dernier baroud d'honneur , les Tignards cèdent devant la force. Les cloches sont descendues puis fondues car, dans un mois l'eau sera là. Après la destruction de l'église, un habitant déclare:"le clocher s'est abîmé comme un grand arbre qui tombe sous la hache d'un bucheron."Lesemployés des Postes et Télécommunications coupent les fils qui relient Tignes, village condamné, au reste du monde. Ainsi s'effacent les dernières raisons de s'obstiner.






 extraits d'un numéro de Science et Vie de1953 (N°432 de septembre) sur la construction du barrage (8 pages).

 



Village des Boisses, sur le Barrage de Tignes.
 Les boisses et la route de Val en tunnels. Barrage du Chevril = barrage de Tignes.
 Plus haut barrage de France. Au moment de sa construction (1947-1953) plus haut barrage d'Europe. Il a mit un an pour se remplir.  180m de hauteur, 296m de longueur, épaisseur au sommet: 10m, épaisseur à la base : 43, 57m.Dernière vidange du Barrage en 2000.  Une messe avait été célébrée, Timothé avait été enfant de coeur. Depuis, un robot assure le nettoyage du barrage.


Grotte envahie par les eaux, située à proximité de la carrière du barrage.

 Ancienne route de la carrière.
Vestige de la route qui permettait le transport des blocs dolomitiques de la carrière de la LAYE vers la première station de concassage. Sous les rocs et la végétation : le goudron !
 
 La nature reprend ses droits...

 Ancienne gare du téléphérique transbordant les agrégats de la carrière de la LAYE du concasseur à la station de de criblage et de dépoussiérage ?
 Arrivée du téléphérique et plateforme de la station de criblage et de dépoussiérage ou deuxième station de concassage ?
 Vue depuis des blocs de béton à fleurs d'eaux (à priori les encrages d'un pylône "Blondin 20T" . Avant dernière photo avant la panne de batterie. Bientôt la pluie, heureusement, la maison n'est plus très loin.


 
 En face, village du Villaret du Nial (Tignes). Route de Val dans les tunnels. Au fond, la grande Sassière 3747m.  Retour à la Daille et fin de la balade en passant par le bois de la Laye.


Deluge - Tignes, France 1952